5 conseils pour contacter les journalistes de mode

Les journalistes de mode continuent de jouer un rôle prépondérant dans l’industrie de la mode. Tous les créateurs rêvent d’être publiés, ou même juste mentionnés dans les magazines les plus en vue. Alors concrètement, comment s’y prendre pour contacter les journalistes de mode.

Dénicher de nouveaux talents, le rôle des journalistes de mode

Le pouvoir des journalistes reste, dans le secteur de la mode, particulièrement important. Et cela malgré la fragmentation de l’univers media notamment avec l’apparition des blogueurs et des influenceurs ces dernières années. La presse spécialisée repose depuis toujours sur quelques titres incontournables.  

Le rôle des journalistes de mode est de dénicher de nouveaux talents prometteurs et de défendre les valeurs sûres. Bien sûr, ils sont toujours à l’écoute des tendances qu’ils influencent en grande partie. Le journaliste de mode est « engagé ». Un journalisme où l’arbitraire n’est pas absent, forcément…
Les journalistes de mode les plus reconnus ont un pouvoir certain. Ce qu’ils écrivent impacte directement l’industrie de la mode, car ces derniers peuvent faire et défaire une réputation. 

Comprendre les journalistes de mode avant tout

Avant toute chose, il faut comprendre que avant de s’adresser à un magazine ou un média vous vous adressez à une personne. Une personne qui répond aux exigences du média pour lequel il travaille mais aussi à ses propres valeurs et émotions. Les journalistes de mode sont aussi de vrai spécialiste et on de très bonne connaissance de l’industrie de la mode dans son ensemble en plus de compétences rédactionnelles et un goût certain pour la créativité et l’art.

Qui se cache derrière le journaliste de mode?

Il faut donc impérativement faire des recherches sur à qui vous vous adressez et rendre votre communication la plus personnelle la plus touchante possible. De plus, il faut être transparent et authentique. Il ne faut pas minimiser ou cacher certains défauts de votre marque en termes de production par exemple. Le travail du journaliste est d’investiguer, ne l’oubliez pas.

Renseignez-vous en amont sur votre interlocuteur : quel est son parcours? Que peut-on apprendre dans sa biographie ? Quels sujets traite-t-il? Quand fut son dernier post sur les réseaux ? Pouvez-vous obtenir son adresse email ou mieux son moyen de communication préféré. Autant d’indices qui vous permettront une prise de contact efficace, pertinente et personnalisée.

Les journalistes, selon leur secteur d’activité et probablement pour des raisons personnelles aussi, préféreront être contacté d’une manière ou d’une autre. Ils ne seront pas présents sur les mêmes plateformes que leurs confrères, et certains privilégieront l’email ou le courrier.  Certains sont très actifs sur Instagram, généralement les journalistes travaillant pour des médias grand public, alors que d’autres préfèrent utiliser Twitter. N’oublions pas non plus LinkedIn, mais aussi Facebook car certains journalistes ont des profils publics !

 

Soignez votre image numérique

Les journalistes que vous contactez ne vous connaisse probablement pas. Ni vous, ni votre marque. De manière générale, il vaut mieux que vous les interpelliez en votre propre nom. La démarche est ainsi plus personnelle, plus humaine. Il est donc important que les informations en ligne vous concernant comme sur Linkedin soient claires et suffisamment détaillées. Cela vaut pour vous, bien sûr, mais cela vaut aussi pour votre marque. Sur votre site de marque, votre Instagram et autres réseaux ayez des visuels percutants et inspirants qui mettent en valeur vos produits. Ne négligez pas les aspects rédactionnelles et présentez votre marque de manière claire sur votre site. Pensez au storytelling. Si vous avez fait le choix d’un site épuré, ayez un dossier de presse prêt lorsque vous contacter la presse. Dans tous les cas, on ne démarche pas la presse sans un dossier de presse peaufiné et béton.

La prise de contact 

Tout est question d’adaptation à votre interlocuteur. Les codes ne seront pas les mêmes par email et sur les réseaux sociaux. 

Sur Instagram, par expérience, nombreux journalistes grands publics, souvent lifestyle, sont présents. Ce média est donc a considérer si vous avez des sujets de ce type à défendre. Encore une fois, étudiez minutieusement le profil avant de vous lancer. Certains journalistes sont ici à titre personnel. Ils n’apprécieraient peut-être pas d’être sollicités pour un sujet professionnel. Si l’alternative est envisageable, le mieux est d’envoyer un message privé en. Personnalisez votre approche en parlant de son dernier poste ou article.  Bien sûr, expliquez lui en quoi votre suj

Pas de réponse ? On reste zen

Si vos sollicitations ne trouvent pas de réponse dans les jours qui suivent, on reste zen malgré tout. Les journalistes sont très sollicités ne l’oubliez pas. Aussi, l’information n’a peut-être pas intéressé votre interlocuteur. Il n’a donc pas souhaité donner suite. Ou alors, il a vu votre message et l’a mis de côté. Le mieux c’est de vous rappelez à lui quelques jours ou semaines plus tard en revenant vers lui via un autre canal. Le timing c’est important. Ne harcelez pas, c’est le meilleur moyen de vous faire blacklister.

Patience est de rigueur avec les journalistes de mode

En relation presse, il y a presse certes, mais il y a surtout relation. Et qui dit relation, dit temps et patience. Faites-moi confiance : si le sujet plaît vraiment à un journaliste, il vous recontactera un jour ou l’autre ! Ce qui compte c’est qu’il pense à vous le moment venu. 

Découvrez plus d’articles