Comment financer sa marque? Les moyens de financement

L’une des difficultés majeures lorsque l’on se lance est l’obtention de financement.  A chaque stade du développement de la jeune entreprise de création, différents outils existent pour répondre à ses besoins de financement. Dans cet article on partage avec vous les solutions de financement existantes sur le marché français avec un focus sur l’IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles)

IFCIC est un établissement de crédit missionné par le ministère de la culture avec depuis 2012 une action spécifique pour les jeunes créateurs de modes. Afin de faciliter l’accès au crédit bancaire des jeunes créateurs de mode et grâce à un fonds dédié doté par le Comité de Développement et de Promotion de l’Habillement (DEFI) et Au-Delà du Cuir (ADC), l’IFCIC garantit les prêts octroyés par les banques aux jeunes entreprises de création de mode et destinés au financement de leur cycle d’exploitation.  Depuis sa création, le fonds a permis l’octroi
de plus de 8 millions d’euros de crédits en faveur des créateurs. La mode qui représentait 14 % de l’activité en 2016 a connu une progression de + 50% sur les deux dernières années.

Selon l’étape à laquelle se situe votre marque les objectifs de financement varient. Il existe différents mode de financement que nous répertorions ci-dessous.

Au moment de la création de l’entreprise

Objectif : levée de fonds pour créer la structure, assurer les premiers investissements et démarrer l’activité.

• Créateur d’entreprise : apport personnel, love money, investisseur• Crowdfunding
• Banque : prêt à la création d’entreprise (OSEO) ; prêt bancaire d’accompagnement, le cas échéant
• Organisme d’accompagnement : NACRE, ACRE, Prêt d’honneur
• Garanties : caution personnelle, FRANCE ACTIVE, assurance, OSEO (contre-garantie), IFCIC (fonds de garantie JEC/DEFI)                                  • Paris initiative entreprise
• Cowdfunding

Au moment de la création et du lancement de la collection

• Crédit d’impôt : crédit d’impôt collection
• Banque : prêt bancaire
• IFCIC : garantie sur prêt bancaire et avance remboursable JEC *

Au moment de la prospection

Objectif : recherche de moyens pour assurer la recherche de nouveaux clients internationaux.

• COFACE : assurance prospection et assurance prospection premier pas
• Crédit d’impôt : crédit d’impôt prospection commerciale – Export
• UBIFRANCE : VIE
• Banque : pré-financement assurance prospection

Au moment de la fabrication et de la prospection commerciale

Objectif : sécuriser les paiements et financer la fabrication. A prévoir avant la signature du contrat.

• COFACE : couverture risque des impayés
• Banque : crédit documentaire import/export  ; prêt bancaire ; financements adossés aux crédits documentaires
• IFCIC : garanties sur prêts bancaires (Fonds JEC/DEFI) et avance remboursable JEC *
• OSEO : préfinancement export

Au moment du développement de l’activité

• Banque : escompte, avances Loi DAILLY, affacturage FRANCE/EXPORT
• Banque : facilité de caisse, découvert, crédit de campagne
• IFCIC : garantie sur prêt bancaire (Fonds JEC/DEFI) *
• IFCIC : avances remboursables JEC *
• CERIP : gestion du poste client
• COFACE : assurance prospection, assurance prospection premier pas
• Crédit d’impôt : crédit d’impôt prospection commerciale – Export
• UBIFRANCE : VIE
• DEFI : subvention pour les salons à l’international• UBIFRANCE : VIE
• Concours de mode comme le LVMH prize qui boost la notoriété!• UBIFRANCE : VIE
• Business angel
• Fonds d’investissement ex: Fonds US KKR – Maje Sandro Claudie Pierlot

L’IFCIC accompagne les marques dans leur projet ce qui n’est pas forcement le cas d’autre forme de financement. Il est donc important lors de la recherche de financement de considérer d’autres éléments comme l’accompagnement, le réseau de l’entité ou sa notoriété dans le secteur.

Un projet comporte différentes phase d’exploitations comme la maturation du projet, la création de l’entreprise la construction et promotion de la marque (temps de calage) puis le lancement qui s’en suivra d’une phase de croissance, de construction de territoire au sein des acteurs existants du marché puis une phase d’élargissement et de diversification de la marque.

Chaque étape nécessite un financement plus ou moins important. Les financements s’anticipent et il est important d’avoir une vision à moyen terme pour pouvoir gérer entre ses étapes où vous obtiendrait des financements et celles où vous n’en obtiendrez pas. Les financements répondent à un besoin stratégique : Combien me faut-il pour aller où je veux ?

La qualité de la présentation du dossier est clé lors de la recherche de financement. Il faut convaincre que votre business plan est viable et rentable tout en montrant pourquoi et comment vous êtes capables de remplir votre engagement.

Pour aller plus loin:

Les prêts-à-payer du prêt-à-porter

  1. Introduction
  2. Trois ans en moyenne pour trouver des financements
  3. Des expertises pour assurer une croissance exponentielle rapide
  4. Vog : « Un accélérateur de start-up »
  5. Chez LVMH, un fonds pour créer de la valeur
  6. Pragmatisme et esthétisme de la BPI

Financements des jeunes entreprises de créations

Prêt OSEO

IFCIC rapport d’activité 2016

https://anakellymagazine.com/conseils/le-stock-un-mal-necessaire-pour-les-marques/
https://anakellymagazine.com/conseils/influenceur-blogger-journaliste-de-mode-qui-sont-ils-qui-choisir/
Publicités