Comment préparer mon pitch pour présenter ma marque?

Travailler avec des retailers reconnus présentent des avantages indéniables : une exposition accrue, atteindre un public beaucoup plus vaste, vendre des commandes plus importantes, et diminuer le nombre d’envoi des produits.

De ce fait, être listé en boutique peut être difficile. Les acheteurs sont constamment à la recherche de nouveaux produits à la mode, cependant la place en magasin est limitée. Lister un nouveau produit signifie qu’un autre sera retiré.

Il existe deux manières principales de se faire lister en boutique. Soit par l’intermédiaire des managers de boutiques soit par l’intermédiaire d’acheteur pour les plus grandes enseignes.

Au départ de nombreuses marques se tournent vers des boutiques indépendantes ou concept store. Cela permet de se familiariser avec le fait de travailler avec des retailers et également d’obtenir une présence. Pensez aussi à avoir une vision globale. S’il n’est pas sûr que votre marque touche de grandes enseignes dans votre pays d’origine, il se peut que vous arriviez à convaincre certaines d’entre elle à l’étranger.

Ce qu’il faut faire absolument :

Différentier vous

 Les retailers ont peu d’intérêt pour les produits dit «me too». Vous devez différencier votre produit de la concurrence. Il y a plusieurs façons de différencier un produit : packaging, histoire de la marque, prix, savoir-faire par exemple.

Lorsque vous présentez votre marque il est très important de mettre en lumière ce qui vous rend différent des autres, ce qui vous rend unique. Avoir quelque chose de différent, de plus est souvent une raison suffisante pour les retailers de vous considérer afin d’eux-mêmes se différentier. Priscilla Tsai, créatrice de la marque cocokind qui a réussi à accroitre sa présence retail de manière significative en 4 ans insistait toujours sur :

  • Les produits Cocokind sont composés de cinq ingrédients ou moins
  • Ils sont certifiés bio
  • Ils coûtent moins de 20 euros

Cette faculté à pitcher de manière rapide et précise les caractéristiques différentiant de ses produits a été l’une des clés de la marque. Prenez donc le temps de vous préparer !

Pitcher en personne, soyez persistant

Passage oblige, jouer les commerciaux. Aller de magasin en magasin pour vendre son produit n’est pas toujours simple. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’exercice, trouver quelqu’un qui vous accompagnera et pourra vous remplacer dans cette tâche.

Quand vous allez rencontrer des acheteurs ou responsables de boutiques, soyez prêt à parler de votre histoire et particulièrement de ce qui vous rend différent. Il est important d’approcher des boutiques avec lesquelles vous souhaitez travailler et qui correspondent à votre marque. Il faut expliquer pourquoi votre marques s’inscrit dans l’assortiment de leur boutique et correspond aux attentes de leurs clients. Si vous n’avait pu rencontrer les bonnes personnes, il existe d’autres manières d’approcher les acheteurs. Cette stratégie d’aller faire du porte à porte de boutique en boutique ne marchera évidemment pas avec des grandes enseignes comme le bon marché ou le printemps.

Comment s’y prendre pour approcher les acheteurs?

Les acheteurs, ces personnes qui font et défont la mode

Assister à des salons

Les boutiques indépendantes et magasins régionaux ne sont peut-être pas là où vous souhaitez vendre votre produit. Les salons professionnels restent l’une des meilleures options pour rencontrer et échanger avec des acheteurs. La présence à des salons peut clairement faire partie de votre stratégie. LIEN

Ne comptez pas seulement sur vos placements en boutique

Vendre en boutique surtout dans des enseignes reconnues peut souvent être un boost pour les ventes d’une marque. Cependant la simple présence en magasin ne suffit pas toujours. Le client est souvent confronté à une multitude de choix. A part s’il cherche spécifiquement un produit qui correspond à votre offre ou que le vendeur vous recommande il y a peu de chance que les ventes décollent. Il est donc crucial d’accompagner sa présence en magasin avec activité  digitale et presse forte afin de convaincre les boutiques et magasins d’ajouter votre marque à leur offre. Pour une boutique savoir qu’une communauté soutien une marque et la désir est une preuve d’intérêt des consommateurs. De plus il ne faut pas hésiter à parler avec le retailer pour voir ce qui peut être fait pour booster les ventes. Il faut alors être prêt à donner des contre parties. Tout est question de retour sur investissement. Il est important de prendre en compte les marges du retailers et de fixer le prix de vente adéquate.

Déterminer le bon prix de vente

Publicités