Fédérer sa communauté autour des réseaux sociaux

Fédérer sa communauté

Dans cet article nous vous proposons une méthodologie pour fédérer votre communauté autour des réseaux sociaux. Cette méthodologie se compose de six éléments clés:

 Les moyens
 La charte
 Les objectifs
 Le marronnier
 Les actions
 La publicité
 La veille
 Les phases de crises

Identifier ses moyens

La première étape est de faire le point sur ses moyens, car c’est en fonction de vos moyens que vous exécutez votre stratégie sur les réseaux sociaux. Ainsi il est important que votre ambition sur les réseaux soit en adéquation avec vos moyens.

Qui ? C’est la ou les personnes en charges d’effectuer les postes. Il est courant que plusieurs personnes travaillent derrière un poste. Entre le texte, la créativité et le choix des photos ou le design du poste il est rare de trouver une personne à l’aise avec tous ces sujets. Si vous pouvez, essayez de vous entourer ou de vous former pour avoir des bases en Photoshop par exemple.
Quel temps avez-vous ? Soyez réaliste sur le temps que vous pouvez y passer. Dans l’idéal il faudrait faire 2 à 3 postes par semaine mais mieux vaut en faire 1 par semaine voire toutes les deux semaines de qualité.
Un budget ? Le budget est essentiel car selon vos objectifs il sera important de sponsoriser vos posts pour les imprimer auprès d’une cible de choix.
Quelles capacités de production ? Posez-vous la question de votre budget pour la création de contenu, shooting, influencers mais aussi votre capacité à créer du contenu selon votre maîtrise de logiciels d’image ou de montage vidéo. Encore une fois soyez réaliste et entourez-vous si besoin.
Quelles plateformes ? Il est au départ impossible d’être sur toutes les plateformes, et il est de toute façon peu pertinent de le faire. Selon vos objectifs, il est important de choisir les réseaux sociaux qui y répondront le mieux et de se limiter à un ou deux au départ car il est important d’être consistant sur tous vos réseaux. Si vous arrivez à gérer alors pourquoi pas s’étendre.

Formaliser une charte

Formaliser une charte prends du temps, parfois plusieurs mois mais il est important de prendre le temps de le faire. C’est la base de votre image sur les réseaux sociaux. Elle doit être dans la continuité de votre image de marque et je dirais même de votre histoire. Elle fait partie de votre storytelling.

L’ADN marque, c’est ce qui est immuable à votre marque, ses caractéristiques présentent en elle depuis le début et qui la décrivent au mieux. Ces éléments qui sont à la source de sa différence.

Une ligne éditoriale. C’est l’élément fondateur d’une publication qui inscrit chaque publication dans un projet éditorial de long terme, apportant ainsi une cohésion d’ensemble aux différents contenus. Structurer sa ligne éditoriale c’est augmenter les chances que le lecteur y revienne plus facilement et plus souvent. C’est créer de la fidélité. 

Transparence, proximité, fréquence. Il est important d’être transparent, de varier les postes tout en respectant la ligne éditoriale afin d’intéresser votre audience. On se lasse facilement de quelqu’un qui parle toujours de la même chose, c’est pareil sur les réseaux. La fréquence est également importante, mais doit tenir compte des moyens. Définissez votre fréquence et respectez là.
Préparer ses plateformes, c’est essentiel. Car c’est la première chose que l’on voit. La première impression. Il est important de préparer votre plateforme en choisissant une photo de couverture inspirante pour Facebook, une police qui correspond à votre marque pour votre blog ou encore des vidéos de qualité sur YouTube. Il est parfois plus judicieux d’éviter les logos en photo de profil ou slogan car difficile à lire surtout sur mobile. Mieux vaut une image d’inspiration dans ce cas-là.

Les objectifs

Définir ses objectifs est les résultats attendus est indispensable. Ces résultats attendus doivent être mesurables et traqués à l’aide de KPIs définis par avance afin d’évaluer de la performance de nos actions sur les réseaux en fonction de nos objectifs. Des exemples d’objectifs par thème :

 Social branding
 Social commerce
 Social marketing
 Social CRM

Le marronnier

Ce que les community managers appellent le marronnier c’est un calendrier qui reprend les dates marquantes de l’année et qui permettront de prévoir et créer du contenu de qualité en fonctions des attentes clients et événements majeurs de l’année. Sur les réseaux sociaux, coller à l’actualité est souvent un bon moyen d’obtenir de l’engagement. Préparer ses publications d’avance permet aussi de gagner du temps et souvent d’être plus créatif. Dans ce marronnier il est donc essentiel de répertorier :

 Les événements de votre marque
 Les thèmes et événements périphériques

Afin de vous inspirer vous pouvez vous référer au calendrier marketing et au site answerthepublic.com. Ce site permet de classer les requêtes google et bing en sous-catégorie selon des mots clés afin de comprendre les motivations et émotions de vos potentiels clients.

Les actions

Selon l’objectif d’un post il faut savoir choisir le bon format. Sur les réseaux sociaux, ils existent de nombreux formats qui vous permettront d’atteindre des objectifs différents.

 Les images
 Les vidéos
 Le partage lifestyle
 Les opérations commerciales
 Les sondages
 Les concours

Il est important de tester pour apprendre. Testez différents contenus et observez la réaction de votre communauté. Adapter les formats, le message pour trouver ce qui fonctionne le mieux. Ne vous en faites pas si certaines de vos publications ne suscitent pas beaucoup d’engagements. Il y aura des ratés et c’est normal. Oser c’est comme cela que vous créerez du lien avec votre communauté. Il faut être clair et concis et adapter ses posts selon les plateformes.

 Facebook 40 à 80 caractères
 Twitter 70 à 100 caractères, 2 #hashtags max
 Instagram : 3 lignes (140 caractères max.), 5 à 10 #hashtags (sinon risque de shadow ban)
 Youtube : 2 à 3 minutes
 Articles de blog : 1600 mots, 7 minutes de lecture maximum

Le contenu graphique est aussi important que le format. Il faut respecter des codes, variés les posts. Des outils intéressant pour cela : adobe spark post et adopbe photoshop express.

Objectif + marronnier + action = Post

Sponsorisé ses posts

Bien que l’inscription soit gratuite l’utilisation des réseaux sociaux d’un point de vue professionnelle nécessite un budget. Les algorithmes Facebook et Instagram poussent très peu de contenu de manière organique et nécessite donc d’être sponsorisés. Choisissez des postes forts qui représentent votre marque et qui seront séduire votre cible. Par ailleurs bien que cela puisse être tentant, éviter d’acheter des followers qui dilueront votre publicité en les affichant vos publicité sur des faux comptes. La publicité sur les réseaux sociaux n’est pas compliquée à mettre en place mais nécessite de bien comprendre certains éléments pour ne pas gaspiller son budget. Prenez le temps de vous familiariser avec les outils Facebook et Instagram ads avant d’investir. Commencez par cibler les personnes qui vous suivent pour tester les réactions de votre communauté avant d’aller sponsorisés vos contenus sur la page de nouveaux prospects.

 La publicité par défaut
 Articles sponsorisés
 Publicités ciblées

Organiser une veille

Organiser une veille c’est la meilleure opportunité de savoir ce que font vos concurrents tout en gardant un œil sur ce qu’il se dit de vous sur la toile. Lorsque vous prenez connaissance d’une information sur un de vos concurrents qui est à son désavantage n’hésitez pas à adresser le problème auquel il fait face et à le tourner à votre avantage. Des outils pour cela :
https://www.google.fr/alerts
https://www.talkwalker.com/fr/alerts
https://mention.com/fr/
http://www.socialmention.com/

Les phases de crise

Il y en aura forcément. Selon le postionnement de votre marque l’approche peut varier mais nous recommandons de toujours répondre. On le rappelle la transparence est essentielle pour fédérer.

Faire preuve de bonne foi et trouver une solution permet souvent de fidéliser un client déçu. Les études montrent que ses clients sont souvent les plus fidèles. Pour bien réagir à une crise mieux vaut être préparé en identifier les axes d’attaques (au moins les principaux) et en préparant les contre-mesures adaptées à chaque situation.

Publicités