Tirer le maximum de ses salons professionels

Après avoir assisté à plusieurs salons comme Traffic, Who is next ? Ou le célèbre Magic show on s’est demandé pourquoi certaines marques faisaient un « bon salon » quand d’autres se demandaient pourquoi cela n’avait pas marché comme prévu. La différence majeure se fait dans la préparation en amont du salon.

Avant le salon

Comprendre les plus du salon

Explorer les supports financiers disponibles ou avantages du salon. Le salon who is next propose par exemple une heure d’échange avec des consultants à tarif préférentiel. Par ailleurs le salon anglais UKTI offre des subventions pour les entreprises de certains secteurs assistant au salon au travers de son programme d’accès. Profitez-en !

Définir ses objectifs

Demandez-vous quels sont vos objectifs pour le salon ? Vendre le plus possible, obtenir des contacts particuliers, observer vos compétiteurs ? Déterminer des objectifs mesurables afin de mesurer le succès de votre salon en définissant un nombre de commandes à placer ou de contacts à obtenir entre la presse, des consultants ou les acheteurs. Les acheteurs doivent être identifiés auparavant en fonction de la stratégie de leur enseigne qui doit être en adéquation avec votre marque. Parmi ses objectifs définissez votre « must do list » et les objectifs bonus que vous réaliserez si votre temps le permet. Soyez réaliste.

Construire un stand attractif

Votre stand sera votre vitrine  sur le salon. Il est important que vos visuels, son agencement permette de facilement identifier votre marque mais aussi d’attirer l’attention. Si possible, il peut être intéressant d’avoir un espace dédié pour recevoir des clients ou collaborateurs.

Bien sûr, ayez votre collection prête et mettez vos pièces signatures en avant. Selon la taille de votre collection, il est parfois pertinent de sélectionner ses pièces pour ne pas perdre vos interlocuteurs. Préparer également vos brochures, line sheets, dossier de presse et liste de prix. Soyez également prêt à répondre à des questions sur des points logistiques et de délai de livraison. Il est important d’avoir aussi un pitch préparé sur votre marque en accord avec vos interlocuteurs et vos objectifs. Entrainez-vous !

Assurer du trafic en amont

Sur un salon, chacun est très sollicité. Il est important d’établir des contacts avec les personnes que vous souhaitez voir absolument pour sécuriser un moment avec eux. Contactez-les par emails, sur les réseaux sociaux ou par téléphone. Tous les moyens sont bons. Vérifier quelques jours avant le salon que la personne compte toujours vous y voir. Pensez à utiliser votre réseau pour vous faire introduire également. Par ailleurs il est important de communiquer régulièrement à votre réseau à partir d’entre 4 et 6 semaines avant le salon que vous y serez. Si les salons permettent d’établir de nouveaux contacts, c’est aussi l’occasion de parfaire certaines relations ou d’en entretenir d’autres.

Pendant le salon

Collecter des informations

Quand vous discutez avec des clients potentiels, sachez quelles informations vous souhaitez obtenir de votre conversation avec eux afin de vous aider dans le suivi post-salon. Si les organiseurs permettent l’utilisation d’outils comme des badges numériques prenez le temps de vous équipez.

Utiliser le réseau du salon

Les salons utilisent de plus en plus les réseaux avec des comptes et une application dédiés. ¨Prenez le temps de télécharger l’application, c’est souvent un moyen simple de rentrer en contact avec les différentes personnes sur et avant le salon ou utiliser le hashtag de l’événement pour vous connecter.

Après le salon

Il est possible de rencontrer un grand nombre de personnes durant un salon mais après le salon il est important de se focaliser sur les personnes qui présentent un intérêt pour vous et votre marque. Prioriser et qualifier les différents contacts en fonction de vos informations afin de faire un suivi rapide avec vos interlocuteurs les plus prometteurs. Auquel cas où vous assistez à un salon à l’étranger, il est parfois intéressant de rester quelques jours de plus pour faire un suivi en personne.

Les erreurs à ne pas commettre

  • L’absence d’objectifs
  • Le manque de recherche et l’absence d’une liste de personnes ciblées à contacter en amont du salon.
  • La suffisance de certains créateurs qui pensent qu’un email ou un échange téléphonique suffit à convaincre un acheteur de placer une commande. Convaincre acheteur c’est lui faire la cour, le séduire par votre marque mais aussi par votre personne. Il faut du temps.
  • .Le manque d’entrainement et de préparation pour pitcher la marque mais aussi répondre à des questions clés qu’on les acheteurs.
https://anakellymagazine.com/conseils/comment-pitcher-ma-marque-au-retailers/
Publicités