Eloisa studio, imprimés colorés à la saveur colombienne

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Avec plaisir ! J’ai étudié le stylisme et le design. A la fin de mes études je me suis passionnée pour l’illustration et les imprimés. Je dessinais tout ce que je voyais, tout le temps et partout. Et puis, ce qui a tout changé c’est mon dernier projet d’études. J’ai travaillé sur la création d’une marque… Ce projet a donné naissance à Eloisa studio.

Qui est la femme Eloisa studio?

 C’est une citoyenne du monde. Une femme qui représente la diversité des femmes modernes, qui utilise la mode pour véhiculer des messages. Elle s’exprime tout comme elle s’habille. C’est-à-dire comme elle l’entend. Et, bien sûr, elle joue voire s’amuse d’elle-même parfois mais reste toujours naturelle, authentique. Où trouves-tu l’inspiration? Je m’inspire beaucoup des femmes marquantes de l’histoire, de l’art et des villes que je visite. Tant l’architecture que l’ambiance de la ville.

Où trouves-tu l’inspiration?

Je m’inspire beaucoup de femmes qui ont marqué l’histoire, de l’art et des lieux que je visite: les villes, les musées beaucoup.

Que cherches-tu à réaliser à travers ton travail dans la mode ?

Je cherche à exprimer mes idées, mes histoires et mes émotions. Je cherche à ce que les personnes qui portent les pièces d’Eloisa Studio se sentent fortes, qu’elles puissent s’identifier à nos histoires et qu’elles soient fières. Ma dernière collection s’inspire d’expériences de femmes fortes qui ont su renaître en puisant au plus profond d’elle même. C’est pour cela que j’ai décidé d’entreprendre dans la mode: pour arriver à la réconciliation et la libération du corps et de l’âme des femmes.

Quel est le processus créatif derrière vos collections ?

Le plus important est c’est de trouver l’inspiration, le thème de la collection, ce que je souhaite raconter afin de développer les impressions qui sont l’âme d’Eloisa Studio. Nous faisons un moodboard avec toutes les idées qui viennent et nous affinons notre idée au fur et à mesure. Ensuite il faut choisir une palette de couleurs en accord avec le concept. Nous développons alors les pièces : minimalistes et confortables. Les impressions sont au cœur de chaque pièce. Après cela, commence les tests de mise en production avec les ajustements pour arriver à la pièce parfaite. Puis la partie que je préfère : faire le shooting de la campagne et la communication.

Que penses-tu de la mode colombienne ?

Je pense que beaucoup de stylistes sont très créatifs et avec un potentiel énorme. Je pense que nous sommes à une époque où en Colombie et dans le monde en général, il y a un retour aux sources. Nous tissons des liens avec nos artisans pour montrer le savoir-faire de notre pays. Un savoir-faire dont nous sommes fiers. J’aime l’idée de travailler avec des artisans locaux et de raconter leur histoire, notre histoire. La Colombie est un pays plein de textures, de couleurs et de saveurs qui inspirent de plus en plus. Je suis très enthousiaste et ravi de l’évolution de la filière mode en colombienne.

Ton rêve de designer de mode ?

Raconter mes histoires au travers de mes vêtements aux plus grands nombres. Je crois que la mode mêlée à l’art est un moyen merveilleux pour exprimer ses valeurs, ses histoires son imagination ; et les véhiculer, les partager. Les vêtements voyagent et sont porteurs de changement. A chaque époque, chaque mouvement social, il y a un style vestimentaire. Mon rêve serait qu’Eloisa incarne une telle chose qui rendrait le monde plus positif, plus juste.

Publicités