Farah Atassi, abstraction et contraste

Couleurs contrastées, et lignes de fuite omniprésentes : les portraits et natures mortes de la peintre originaire de Bruxelles belge intriguent. D’abord, par l’imbrication des sujets et des arrière-plans géométriques mais aussi dans un jeu de cache-cache qui vient troubler le regard.