Deborah, développer sa ligne d’Accessoires

Après des débuts prometteurs, nombreuses sont les marques qui cherchent à lancer leur lignes d’accessoires. Nous avons rencontré Deborah, consultante en lancement et développement de ligne d’accessoires. Dans cette article Deborah nous parle de son métier et nous donne de précieux conseils sur comment lancer et développer sa ligne d’accessoires.

Quel est ton parcours ?

J’ai une formation généraliste en gestion, et un master en marketing. Suite à mes études j’ai intégré de grandes maisons de luxe, telles que Balmain, Jean Paul Gaultier ou Givenchy. J’y ai appris le métier de chef de produit puis de directrice de collections. Je me suis rapidement spécialisée dans le secteur des accessoires en cuir. Depuis quelques années je travaille en tant que consultante pour des marques de luxe ou des marques créateurs qui souhaitent se lancer dans les accessoires, essentiellement en maroquinerie et souliers.

 Quel est ton rôle en tant que consultante ?

Je les oriente, les conseille en termes de style, de stratégie, de budget et de sourcing. Par exemple pour le sourcing je peux aider un créateur à identifier le bon fabricant ou le mettre en relation avec la tannerie qui correspondra le mieux à ses attentes. Je peux également l’accompagner sur la négociation des prix des modèles ; ou encore lui ouvrir mon réseau construit au fil des années dans le secteur duluxe. Enfin sur la partie production, je peux recommander des solutions techniques d’élaboration de produit afin d’optimiser le coût de fabrication.

Par ailleurs sur la partie style, je conseille les créateurs en fonction des tendances, en tenant compte de leur positionnement.  Nous travaillons ensemble sur leur plan de collection.

Quel est ton accessoire préféré ?

Je n’ai pas un accessoire préféré car la mode est synonyme de créativité et de renouvellement incessant. A chaque saison, un nouveau modèle de chaussures, de sac, de bijoux me fera très envie.

Il y a toutefois des pièces intemporelles tels que le 2.55 sac de Chanel ou le sac Birkin d’Hermès que je ne désespère pas un jour m’offrir !

Je suis par ailleurs une passionnée de talons hauts, mon dernier crush va vers les bottes et les cuissardes d’inspiration 70’s repérées sur le dernier défilé Céline du génial Hedi Slimane.

Quel est l’intérêt de développer une ligne d’accessoires ?

Les accessoires -sacs, chaussures, baskets- sont des pièces aujourd’hui incontournables. En effet se sont des pièces qui peuvent se porter sur plusieurs saisons ce qui en fait des achats rentables, utiles, intelligents pour le client. Un client investira plus facilement dans un achat même cher qu’il pourra porter longtemps.

Ces dernières années, j’ai également observé un engouement pour la sneaker. Celle-ci est d’ailleurs développée par beaucoup de marques. En plus d’être dans la tendance, il s’agit d’un article a faible coût et qui permet donc aux marques d’engranger des marges confortables.

Au-delà de l’aspect financier, développer une ligne d’accessoires permet d’élargir sa clientèle et de dynamiser son image de marque.

Les accessoires servent parfois de produits d’entrée pour les consommateurs qui peuvent s’acheter un porte carte ou une pochette Chloé par exemple mais pas forcément une robe ou un manteau.

Quelles sont les étapes clés de la création d’une ligne d’accessoires ?

La construction d’une ligne d’accessoires commence par un échange avec le directeur artistique et les stylistes. L’objectif est de comprendre l’orientation et la tendance qu’ils souhaitent insuffler à la collection.

Ensuite, il s’agit d’établir un plan de collection avec les différents volumes et types de modèles.

Il faut définir les prix de chacun des modèles ainsi que le budget global. C’est une étape importante et pas toujours aisée. Puis viennent les étapes de sourcing des matières et des fabricants. Tout au long du process créatif  les modèles de collections évoluent, les mises au point se succèdent jusqu’à la satisfaction de chacun.

Une ligne d’accessoire doit-elle comporter plusieurs pièces ?

Une ligne d’accessoires aura plus de chance d’être appréciée si elle est bien construite. C’est à dire avec des pièces bien proportionnées et couvrant un maximum d’attentes. Si le budget le permet, il est préférable de proposer plusieurs modèles. Sinon le client peut opter pour un seul modèle qu’il pourra décliner en plusieurs matières et coloris par exemple.

Comment bien choisir son fournisseur en matière (cuir par exemple) et ses fabricants ?

Le sourcing est très important en effet. L’idéal si l’on peut, est de créer un partenariat avec une usine et préférer une relation à long terme. Cela permet d’instaurer une relation de confiance, d’écoute, et de respect avec son fabricant. C’est fondamental.

Les timings pour fabriquer une collection sont très courts. Le fabricant doit donc bien comprendre les besoins et attentes stylistiques, les contraintes de prix et les niveaux de qualité souhaités.

Je dirais qu’il est indispensable d’évaluer en amont : sa réactivité, la qualité, son style et sa flexibilité en termes de négociations sur les délais, les prix par exemple.

Tu peux nous donner des idées de prix qu’on ait une idée ?

Il est difficile voire impossible de donner une idée de prix tant les paramètres sont nombreux. En fonction du choix des matières, du choix du lieu de fabrication …un accessoire fabriqué en Asie n’aura bien évidemment pas le même prix qu’un accessoire made in Italie.

Quels conseils donnerais-tu à des créateurs qui se lancent dans l’accessoire ?

Je dirai en amont de bien définir un budget maximal à allouer à la collection. Je crois qu’il faut suivre son instinct en matière de style tout en restant cohérent avec son positionnement. Et surtout, c’est un métier à part entière. Il est donc important de bien s’entourer en termes de designers mais aussi de choisir les bons partenaires pour la fabrication et la distribution.

Deborah Murciano

deborahmurciano@gmail.com

06 20 34 09 03

Publicités