Karine Lecchi, Prix de la Création de la ville de Paris 2018

Karine Lecchi – Grand prix de la création de la ville de Paris

Quel rôle a joué le DEFI dans la création de ta marque ?

Karine Lecchi: Le DEFI me soutient depuis le début de la création de ma marque. Il m’a aussi permis de pouvoir exposer dans des salons internationaux tels que Women, Tranoï ou Who’s Next.

J’ai aussi eu la chance d’intégrer la première édition du programme Talents de la Fédération du Prêt-à-Porter qui est un accompagnement et un coaching sur une année financé par le DEFI. Clarisse Reille, la directrice générale du DEFI, aime particulièrement ma marque et me fait profiter de ses conseils avisés.

Ce programme m’a permis de franchir un cap dans le développement de ma marque, en affirmant son positionnement, en mettant en place des canaux de distribution prioritaires, en renforçant l’image, la visibilité et la notoriété de la marque. De plus cela m’a permis de définir les sources de financement à court terme et d’installer une organisation pérenne. Cette expérience a aussi été l’occasion d’échanger et de tisser un réseau avec des professionnels du secteur et d’autres créateurs.

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées et comment tu les as franchies ?

Karine Lecchi: Le plus dur est de se retrouver seule face à soi-même.

Sans structure et avec tout à monter, cela demande une énergie incroyable où le moindre relâchement peut devenir préjudiciable dans la création d’un projet. Être seule peut donc vite devenir démotivant, il faut impérativement garder le cap et la motivation au beau fixe et savoir s’entourer des bonnes personnes quand il le faut.

Les 3 choses indispensables pour tenir quand on entreprend ?

Karine Lecchi: Être déterminée est la base essentielle ! Mais il faut aussi faire preuve de patience car il est important de s’inscrire dans le temps. Il faut également ne pas négliger l’importance les fonds nécessaires au démarrage du projet.

Le conseil que tu donnerais à ceux et celles qui hésitent à se lancer ?

Karine Lecchi: D’avoir en tête qu’au début il est quasi impossible de se dégager un salaire et qu’il est donc important d’avoir des fonds de côté. Et puis surtout : y croire, ne rien lâcher ! Être patient et s’accrocher !

Publicités